Divers

Des techniques et des concepts pour aller plus loin avec les SIG dans les organisations

(WEB Services, communautés de pratique, Géo-collaboration)

Cette présentation, réalisée à l’école d’été du GDR MAGIS en septembre 2009 à Aussois, part d’un état des lieux de l’usage des SIG dans les organisations, pour identifier un certain nombre de préoccupations auxquelles les trois concepts abordés apportent des réponses. Les Services Web apportent en particulier une réponse aux exigences d’interopérabilité entre SIG d’une part, et entre SIG et autres applications d’autre part.

La géo-collaboration et les communautés de pratiques peuvent apporter des réponses aux besoins de mutualisation inter-organisationnelle, à l’objectif que les SIG contribuent à une meilleure collaboration dans les organisations et entre organisations et à l’élaboration d’une intelligence collective du territoire.

Il n’est pas nécessaire de commenter cette présentation, d’autres commentaires sur l’actualité des services Web étant proposés par ailleurs.

Peut-on évaluer l’impact de l’information géographique dans une organisation ?

Cette présentation, réalisée en avril 2008 au Géo-événement, s’interroge sur la problématique de l’évaluation économique de l’utilité des SIG et de l’information géographique dans les organisations. Elle présente plusieurs approches focalisées sur le bilan économique ou prenant en considération d’autres paramètres, dans une logique d’évaluation de politique publique par exemple, et conclut en s’interrogeant sur la réelle volonté des organismes du secteur public de réaliser de telles évaluations.

On ne saura jamais si l’incapacité à produire des justifications économiques crédibles de l’utilité des SIG est un frein à leur développement ou permet d’éviter, comme pour d’autres composants du système d’information, un débat gênant sur cette utilité. Il est certes plus facile et moins coûteux de n’argumenter que sur l’utilité, en s’appuyant sur la large diffusion des SIG (tout le monde en a, pourquoi pas nous ? nous risquons de prendre du retard…), mais cette approche occulte un certain nombre de débat sur l’efficacité du SIG : le service rendu est-il justifié compte tenu des coûts engagés ? pourrions-nous obtenir des gains d’efficacité dans certains processus supportés par le SIG en les faisant évoluer ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s