Le géomaticien est-il soluble dans le Géoweb 2.0 ?

Certains d’entre nous se souviennent des conditions dans lesquelles la micro-informatique est entrée dans les organisations il y a une vingtaine d’année (je suggère à ceux qui voudraient se rafraîchir  la mémoire de lire l’excellent ouvrage dans lequel Hamid Bouchikhi décrit l’introduction de la micro-informatique à la RATP : « structuration des organisations : concepts constructivistes et étude de cas, éditions Economica, 1990). Dans un premier temps, les informaticiens, focalisés sur le déploiement et l’exploitation de gros systèmes informatiques qu’ils sont les seuls à maîtriser dans l’entreprise ne prennent pas au sérieux ces petites machines (« ce n’est pas de la vraie informatique » !). Dans un second temps, ils constatent que les utilisateurs plébiscitent ces machines et les logiciels associés, qui leur permettent de s’autonomiser face à leurs systèmes compliqués, et il s’en suit une période de confrontation allant parfois jusqu’à des conflits de pouvoir. Dans un 3ème temps, la micro-informatique trouve sa place dans l’organisation, les informaticiens élargissent leur champ de compétence à l’administration de ces outils et à leur intégration dans le SI, de nouveaux rôles émergent, et la légitimité des services informatiques et DSI est confortée, de même que l’autonomie des utilisateurs.

Pourquoi rappeler cette page de l’histoire informatique ? Parce que les géomaticiens vivent actuellement une situation similaire avec l’émergence des outils du Géoweb 2.0. Certains utilisateurs délaissent les SIG traditionnels déployés par les géomaticiens et vont chercher d’autres solutions qui leur donnent une plus grande autonomie (Google, sites web de production de cartes, etc). Le premier réflexe de bon nombre de ces géomaticiens a été d’ignorer ces dispositifs (« ce n’est pas de la vraie géomatique »), mais beaucoup s’inquiètent aujourd’hui de ces dispositifs qui semblent contester leur rôle dans l’organisation : comment coordonner le développement d’une géomatique dont les usages sont pour partie basés sur des outils qui échappent à leur juridiction ? Cette source de tension se conjugue avec le transfert des responsabilités liées aux infrastructures informatiques vers d’autres acteurs (DSI et services informatiques) et ces deux évolutions conduisent un certain nombre de géomaticiens à se demander si leur métier n’est pas remis en cause.

La comparaison de ces deux situations devrait pourtant rendre les géomaticiens optimistes. Certes, ils vivent des moments difficiles quand ils n’arrivent par exemple pas à dissuader leurs services de communication de faire développer des applications de cartographie Web incohérentes avec le SI, mais l’exemple de la micro-informatique nous laisse penser que le jour où on reviendra voir les géomaticiens pour leur demander de remettre en cohérences ces diverses démarches n’est pas loin. Et comme le nombre d’utilisateurs et d’usages de la géomatique aura augmenté, la légitimité de la géomatique, donc celle des géomaticiens en sera certainement renforcée.

Il faut donc, certes que les géomaticiens continuent d’affirmer leur rôle de coordination, mais écoutent en même temps les attentes des utilisateurs de ces outils du Web 2.0, souvent plus conviviaux, plus orientés « grand public », plus ouvert à la collaboration que les SIG traditionnels. Et le temps viendra de toutes façons où le balancier, qui va plutôt du côté de l’autonomie des utilisateurs, reviendra, du fait des dysfonctionnements générés par les excès de cette autonomie (problème de qualité des données, désorganisation de la production, duplication de certaines tâches, etc) vers un souci de meilleure coordination qui renforcera leur légitimité.

Publicités
Cet article, publié dans Organisation des SIG, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le géomaticien est-il soluble dans le Géoweb 2.0 ?

  1. Après le blog, Henri, géomaticien 2.0, bientôt sur twitter :-) ?

    Amicalement,

    Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s