SI métier avec géographie ou SIG ?

Une des difficultés que rencontrent tous ceux qui souhaitent rapprocher les SIG des autres composants métiers du SI est d’identifier les paramètres du choix entre ces deux hypothèses : quand vaut-il mieux faire l’acquisition d’un SI métier (exemple, SI Routes, SI Social, Application ADS…)  et le doter d’une interface cartographique et quand vaut-il mieux développer l’application métier dans le SIG ? Je propose quelques paramètres dans l’ouvrage (importances respectives de la partie géographique et de la partie base de données, culture géomatique des utilisateurs, existence de progiciels applicatifs dans le domaine, etc), mais ce sont souvent des raisons historiques (un système a été mis en oeuvre avant l’autre) ou stratégiques (tel service a fait l’acquisition de son application sans chercher à se concerter avec le SIG) qui expliquent les choix effectués.

Dans votre organisme, comment et sur quels critères ces choix sont-ils effectués ?

Cet article, publié dans Architectures, Géomatique en général, Organisation des SIG, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s